Les quatre saisons


Et que racontent les nuages aujourd’hui ?

Qu’ils ont envie de glisser vers d’autres cieux.

Pas la plus petite ondée et c’est tant mieux.

Escargots et grenouilles trop vite se sont réjouis.
 

Un peu plus de soleil se disent les tomates,

Et nous grandiront tout à fait tranquilles,

Tout comme les petites chenilles néonates

Du machaon qui hier encore folâtrait sur le persil.
 

Tant pis ont répondu en cœur les deux mésanges,

Celles qui nichent dans le poirier sans façons,

Nous guetterons la pluie avec une joie sans mélange

Afin d’attraper moult petits vers et hannetons.
 

Pendant ce temps les pissenlits ne sont pas contents

Ils auraient, les vilains, préférés un peu de vent,

Pour un peu partout leurs fines aigrettes éparpiller,

Car avant de croître et prospérer il faut bien semer.
 

Le hérisson tout au fond du jardin, c’est pire encore,

Il espère un peu de froidure, il est vraiment fou.

Mais pour dormir à nouveau, il est prêt à tout.

Courir encore après un limaçon, c’est trop d’effort.

C’est comme partout de par le vaste monde,

Et pas seulement en ce petit îlot de verdure,

Depuis la nuit des temps et à chaque seconde,

Trouver un peu d’harmonie, c’est peine perdue.

 
Accueil

Copyright © 2008-2013 Chez Bettelmann
Design Kit Graphique By© Chez Bettelmann
Tous droits réservés